Archives pour la catégorie Ecologie

Bois mort, bois de chauffage

Contrairement à ce que l’on peut croire, le bois mort qui jonche le sol des haies et des forêts est extrêmement utile. Il est utile au maintien de la vie des microbes, des insectes, voire des petits mammifères dans le cas du bois de gros diamètre. Il peut aussi servir à l’homme, particulièrement en tant que bois de chauffage.

Lire la suite

Qu’est ce que l’écologie ?

Puisque la rubrique s’appelle écologie essayons de savoir de quoi on cause.

Ecologie vient de « éco- » (du grec ancien pour maison) et de « -logie » (du grec ancien pour science). Il s’agit au départ de l’étude d’un être vivant et de ses relations avec son environnement. Mais aujourd’hui le mot « écologie » évoque plutôt la protection de la planète en vue de la préservation finale de l’espèce humaine. Le glissement a donc été double : d’une part « être vivant » est devenu « être humain » et « étude de ses relations » est devenu « méthode pour ne pas crever collectivement dans un désert radioactif à l’horizon de 100 ans ».

Ce glissement est un peu réducteur, et la définition première est plus riche, car elle évoque la compréhension des relations d’un être (« maison ») avec le monde dans son ensemble, avec l’altérité, sujet passionnant et métaphysique. Mais peu importe, on peut réfléchir à des choses très intéressantes dans le cadre de la définition contemporaine (et on va le faire !)

Le problème de l’écologie c’est qu’au fur et à mesure que le terme est devenu mainstream, il s’est affadi. Comme beaucoup d’autres concepts, au fur et à mesure qu’il a été récupéré, il a été non pas vidé de son sens, mais en fait complètement retourné, façon Orwell.

En effet, pour les vieux militants, l’écologie en tant que projet de société, c’est l’homme qui s’intègre dans la nature et y prend une place mesurée, équilibrée, donc respectueuse et humble. A l’inverse, l’écologie moderne et industrielle c’est, au choix :

  • Le développement durable : c’est la continuité du développement industriel, donc de la domination de la nature par l’homme, l’augmentation continue de sa suprématie, dénommée « développement », mais de manière durable, c’est à dire en évitant la destruction complète de la nature nourricière mise au pas. Il s’agit bien d’une relation d’asservissement du monde par l’homme, mais d’un asservissement dont la morale serait centrée sur la préservation de l’existence et de l’utilité de l’asservi ; c’est la morale du parasite, qui ne tue pas son hôte mais veille à ce qu’il continue à produire pour lui.
    « développement durable » est un oxymore évident, puisque le développement n’est, par définition, jamais durable dans un monde fini. Seul ce qui stagne ou oscille est durable.
  • La croissance verte : l’idée est proche car les mots « croissance » et « développement » sont ici synonymes, mais « vert » diffère de « durable » en cela qu’il s’agirait de faire propre, beau, bio, naturel, avec des plantes en pot dans la vitrine. Autre idée cachée derrière ces mots, celle de créer de la croissance dans le secteur des énergies renouvelables. Oui, les énergies renouvelables, c’est « vert », ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien, c’est peut-être parce que le charbon et le pétrole c’est noir, alors qu’un barrage hydroélectrique ou un panneau solaire c’est vert – oh wait. On retombe de toutes façons dans la même ornière, à savoir que le « vert », la nature en fait, va permettre à l’homme de faire plus de profits, plus de croissance, plus de confort, plus de pas vert.
  • Le green business : alors là c’est parti, on assume, on anglicise, on se BFMise, on s’enjaille, on parle business à la « wesh tu vois » c’est pas juste de la croissance, qui pourrait à la rigueur vouloir se faire passer pour un projet collectif, non finalement c’est du profit personnel car fric = pognon. Ici tout devient clair, le « green », le vert, l’écologie ce n’est donc l’étude des relations à l’environnement que dans la mesure ou cette étude aboutit à des méthodes concrètes de domination du dit environnement ainsi que de son prochain.

Et donc dans tout cela, le point commun, c’est que l’humilité n’est plus de mise ; pour une raison que j’ignore, l’homme veut la suprématie, se mettre au-dessus de tout ce sur quoi son regard se pose (à tel point d’ailleurs qu’il cessera de poser son regard sur ce qu’il ne peut maîtriser mais c’est une autre histoire).

Cette raison que j’ignore, les indiens Hopi la connaissent : ils nous appellent (nous les occidentaux) les « petits frères » ; des frères, ok, mais petits, car ils cassent tout, sont colériques, ignorants, imbus d’eux même, bref, pas sages :)

On essayera donc dans cette rubrique de parler des rapports de l’homme à la nature. On ne se privera d’y aborder les sujets d’écologie moderne tels que production d’énergie, gestion des déchets, mais généralement sous l’angle d’une critique fondée sur un idéal de relation plus humble à l’environnement.

Pourquoi tous ces bilans carbone ?

On entend parler des rejets de CO2 partout, des billets de train aux factures d’EDF. Avoir un bilan carbone neutre est devenu signe de vertu. Qui sait pourquoi ? Presque personne. Que croient la plupart des gens ? Ils croient que l’émission de CO2 dans l’atmosphère provoque le réchauffement climatique, qui a son tour provoque le dérèglement du climat, donc… des problèmes ! Et graves en plus.

Et pourtant, sait-on que :

Lire la suite

Ordres de grandeur du bois de chauffage

Avec maintenant un peu de recul, voici quelques ordres de grandeur, à la louche :

 Mètre cubeHeure de travailJournée de chauffage (hiver)Euro
Brouette0,11/2 heure28
Mètre cube152080
Heure de travail0,21416
Journée de chauffage (hiver)0,051/4 d'heure14
Production annuelle hectare de feuillus
251255002000
Année de chauffage525100400

La journée de chauffage s’entend au plus froid de l’hiver. Bien sûr tout cela varie pas mal selon les régions, les bois, etc, mais l’ordre de grandeur est juste.

Quelques extraits significatifs :
– On peut chauffer une famille avec 2000 m² de forêt de manière durable
– On peut produire son propre bois de chauffage moyennant 3 jours de travail par an

Comment vivre sans argent

Dans une série d’articles je vais explorer l’idée de vivre sans argent. Le « pourquoi » viendra, mais tout d’abord et sans aucune forme de logique, le « comment ».

Voici donc un petit état des réductions de coût que l’on peut obtenir pour une famille moyenne de 4 personnes (2 adultes, 2 enfants). Les chiffres sont grossiers, je les préciserai avec le temps. Vos propres précisions et remarques sont les bienvenues !

Je ne détaille pas les loisirs, car c’est trop personnel et fait plutôt partie du « reste à vivre ». Je préfère me concentrer sur l’incompressible.

Il manque encore dans ce tableau l’habillement et les télécoms (téléphone/Internet). Si vous avez des infos sur les aides sociales aussi, je suis preneur, car la question non détaillée du RSA pourrait, je pense, changer beaucoup le total.

 Vie moderne classiquePrix mensuelVie moins chèrePrix mensuel
LogementLocation ou achat d'un logement moderneLocation : 750€ charges comprises
Achat : 1000€ pendant 30 ans + 200 € d'entretien (+ impots fonciers, donc similaire à l'échelle d'une vie)
Maison rurale autoconstruite de petite taille (60 m²) en matériaux bon marché : paille, terre, pierre locales
Reste à payer principalement : terrain, vitres, quincaillerie, outillage, bois
25 000€ de terrain + 25 000€ de construction
500€ pendant 10 ans
50€ d'entretien
soit 150€ à l'échelle d'une vie
NourritureSupermarché principalement
Un peu de marché / biocoop en agrément
Sandwichs / restaurant / cantine en semaine
4€/personne/jour soit 480€
Légumes et fruits auto-produits. Produits de basse-cour. Pas de nourriture transformée. Reste à charge : produits laitiers, produits à base de céréale, épicerie telle que sel, sucre0.5€/personne/jour soit 60€
ChauffageElectricité / fuel / gaz100 € lissé sur l'annéeBois autoproduit (surface boisée nécessaire à calculer)Coût d'usure des outils - négligeable - 1€
Transport (hors voyages exceptionnels)Une voiture assez récente + un abonnement transports en commun450€ (achat, entretien, carburant, assurance)Une voiture ancienne, bricolable, réparable, vidangeable, etc200€ (achat, entretien, carburant, assurance, contrôle technique)
ImpôtsImpôts sur le revenu, impôts locaux, petites taxes.
TVA et TIPP déjà comptés. Taxe foncière déjà comptée.
200€Non imposable / exonéré (revenus trop faibles)10€
Aides socialesCAF (2 enfants)-50€ lissé sur la durée de la vie (ils grandissent vite !)CAF (2 enfants)
RSA à étudier
-50€ aussi
Assurance et banqueForfait bancaire avec 2 cartes. Assurance habitation/personnelle. Assurance décès. Assurance voiture déjà comptée40€Compte en banque gratuit. Assurance habitation/personnelle minimale.10€
HygièneProduits divers en supermarché (salle de bain, sacs poubelle, etc) ; produits de beauté60€Savons naturels, production de déchet minimale, produits de beauté faits maison10€
MédecineComplémentaire santé, prise en charge 100% + extras pour lunettes de luxe ou dentiste et praticien médecin douce / psy / coach / etc150€Couverture de base, consultation généraliste sans dépassement, auto-médication, nourriture saine, phyothérapie15€ pour la base + 40€ pour les gros soins exceptionnels (lissé sur la vie) = 55€
Frais de gardeCrèche / garderie / babysitter pour pouvoir travailler50€ lissé sur la vieTemps libre, pas besoin de recourir à des modes de garde.
LoisirsUrbains ; besoin de voyages pour décompresser, éventuellement en club all-inclusiveVariableRuraux ; activités naturelles gratuites ; voyages longs, lents et économiquesVariable
Total2 230€
Facile à lisser grâce à la location
Vulnérabilité au chômage
Médecine très accessible
446€
Besoin d'un capital d'installation
Forte autonomie et résilience
Accepter de ne pas avoir accès à certaines branches de la médecine moderne

Aberration énergétique : le frigo

Aujourd’hui je n’avais plus de place dans mon frigo. J’ai mis la bouteille de lait dehors. A l’ombre, il a fait une température comprise entre 5 et 10°C (journée chaude !). C’est parfait pour : le beurre, le lait, les boissons fraîches, le fromage, les laitages, les rillettes entâmées, les oeufs

Question : pourquoi est-ce que je consomme 50W (lissé sur une journée) pour générer du froid dans un placard au milieu d’une pièce que je chauffe ???

Si on supprime le frigo d’octobre à mars on vous le dira :)