Fondations : réalisation : terrassement

Avant de poser la première pierre, il faut creuser le premier trou !

Notre terrain avait un dénivelé d’environ 60 cm entre les deux angles opposés de la maison. Un peu trop à notre goût, car il aurait fallu faire des plots de 1m10 au plus haut, et donc avoir une maison très haute. On a donc préféré commencé par terrasser pour ne laisser qu’un dénivelé total de 25cm pour des plots de hauteur maximale 75 cm.

Pourquoi garder un dénivelé de 2% ? Pour garder une possibilité d’écoulement des éventuelles eau de surface (bien qu’il ne devrai pas y en avoir tellement), pour respecter la logique du terrain, pour limiter le déplacement de terre, et pour avoir une intégration harmonieuse.

Le terrassement a été fait à la pelle mécanique par un pro (une pelle de 6 tonnes si j’ai bonne mémoire).

J’avais balisé la zone à terrasser avant l’arrivée du pelleteur, et pendant son travail je l’ai assisté en prenant les niveaux (au niveau laser) ; en prenant un point de contrôle tous les 2m, je lui indiquai s’il fallait creuser un peu plus, et si oui de combien de centimètres. Cela a bien fonctionné, le gars connaissait bien sa machine.

Seul défaut : j’avais balisé une zone couvrant toute la constructions, donc en fait mes limites de terrassement correspondaient à mes murs extérieurs. Il aurait fallu terrasser sur 50cm de plus de chaque côté pour bien faire (donc j’ai fini ces 50 cm plus tard à la pioche)