Maison hors d’air !

Incroyable !
Mais oui c’est vrai !
Ils ont survécu jusque là !
Les murs sont remplis de paille, le mortier coulé par-dessus (presque partout), les portes et fenêtres posées ! Nous ne sommes plus ouverts aux 4, ni aux 3 ni aux 2, ni même à un vent, non non, ya plus de courant d’air !

Magnifique ! Faux

Magnifique ! Faux

La photo est un peu crade (la maison aussi faut dire) mais en vrai tout est droit hein, elle est pas toute tordue comme pourrait nous le faire croire l’objectif un peu taquin de mon téléphone.

On constate que l’isolation est excellente, car malgré les bouts de mortier qui restent à couleur, et quelques trous qui restent à boucher (coins de fenêtres, un ou deux petits manques de paille) la température reste agréablement stable dans la maison.

Une belle étape franchie !

Le coulage de mortier s’est avéré être l’étape la plus barbante de tout le chantier. Un grand merci à Josué pour son aide ! Si ça a été aussi long, c’est d’une part parce que c’est normal que ce soit long, et d’autre part parce que le maître d’oeuvre avait encore fait une connerie… Des bottes de paille trop larges pour les murs… Ou des murs trop étroits pour les bottes de paille… Il faudra que je vous raconte ça avec un photo-reportage passionnant comme à l’accoutumée. Réclamez le en commentaire pour me motiver :)